Claude Lévi-Strauss, « Chers tous deux ». Lettres à ses parents. 1931-1942

Après la mort de Claude, j’ai dû faire de l’ordre dans ses papiers. J’ai lu ces paquets de lettres avec un plaisir étonné : j’entendais sa voix, je revoyais ses traits, les descriptions me rappelaient l’homme avec lequel j’ai vécu presque soixante ans. Être réservé, si intimidant et mal connu. De Strasbourg durant son service militaire, de Mont-de-Marsan où il exerça pour la première fois le métier de professeur, de New York en exil, ces lettres écrites presque quotidiennement forment une sorte de journal. Et un journal n’est rien d’autre qu’un autoportrait.

En le rendant public, je voudrais faire connaître l’homme qui se cachait derrière le savant.

Monique Lévi-Strauss

576 p., septembre 2015 — EAN 9782021220247