Aviad Kleinberg, Péchés capitaux

Il n’existe pas de société sans conception du bien et du mal. Pas de société sans péché.

Nos offenses sont innombrables, mais chaque culture a ses péchés favoris, son catalogue privilégié. L’un d’eux a connu une grande postérité: c’est la liste des sept Péchés capitaux établie par l’Église dans l’Antiquité tardive. Ces péchés mortels – l’orgueil, la paresse, la gourmandise, l’envie, la colère, la luxure et l’avarice – ne sont pas des actions interdites, mais des passions qui nous soumettent à la tentation.

Avec un humour cinglant, Aviad Kleinberg, l’un des intellectuels les plus en vue en Israël, explore les champs de mines moraux de l’âme. Qu’y a-t-il d’immoral à paresser un peu ? Que serait la grande cuisine sans la gourmandise ? L’économie de marché sans l’avarice ?

Ce livre fait défiler prophètes et philosophes, théologiens et poètes, tous prêts à jeter la première pierre : un regard empathique, singulier et amusant sur la fragilité humaine.

Aviad Kleinberg est historien, professeur à l’université de Tel-Aviv. Spécialiste du Moyen Age et de la théologie chrétienne, il est notamment l’auteur d’ Histoire de saints: leur rôle dans la formation de l’Occident, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires » (2005).

janvier 2008, 224 pages — EAN 9782020913621