Arlette Farge, Le Goût de l’archive

Ce livre, qui puise son information dans les manuscrits du XVIIIe siècle, raconte le métier d’une historienne habitée par la passion des archives. Évidentes autant qu’énigmatiques, on peut tout faire dire aux archives, tout et le contraire, puisqu’elles parlent du réel sans jamais le décrire. Le travail d’historien s’impose donc ici avec toute sa rigueur.

Dans ce livre, salué par les historiens comme un ouvrage classique, Arlette Farge propose une réflexion sur l’écriture de l’histoire à partir des mots retrouvés dans les archives de police. De manière personnelle et ironique, elle invite le lecteur à la suivre dans son plaisir « d’aller aux archives ».

160 p., septembre 1989 — EAN 9782020309097

Corbin Alain, « Arlette Farge, Le goût de l’archive », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 46ᵉ année, n° 3, 1991, p. 595-597 (Lire l’article en pdf)

Archive du Goût des archives, « Sous les archives, la vie », article du Monde, 10 novembre 1989, Pierre Lepape :