Marc Augé, Casablanca

Tout film qui nous a plu un jour prend place dans notre mémoire au côté d’autres souvenirs. Il est un souvenir parmi d’autres, soumis comme eux à la menace de l’oubli. Il arrive ainsi que des images de films nous traînent dans la tête comme si elles faisaient partie de notre vie même… Il nous faut « monter » nos souvenirs, ces rushes de la mémoire, pour recomposer une continuité, pour en faire un récit.

[…]

Il y a deux ou trois ans, les heures d’insomnie m’étaient devenues l’occasion d’un type d’investigation un peu particulier. Je me lançais à la reconquête de mes plus vieux souvenirs, ceux d’avant 1940. Je collectais la nuit des lambeaux d’images et, le jour venu, courais chez ma mère pour la faire parler.

[…]

Je ne sais pas exactement quand j’ai vu Casablanca pour la première fois…

128 p., août 2007 – EAN 9782020932608
Lire aussi Quelqu’un cherche à vous retrouver, 2009

 

Élisabeth Roudinesco, « Un hymne à la liberté, Casablanca », L’Homme, 185-186 | 2008, 83-87 (Lire l’article en pdf)