Le Genre humain 2016/1-2 : L’Antijudaïsme à l’épreuve de la philosophie et de la théologie (n°56-57)

Danielle Cohen-Levinas et Antoine Guggenheim ont choisi de privilégier l’analyse des modes d’imbrications entre philosophie, théologie et antijudaïsme. Les trois thèmes qui composent le titre de ce volume supposent d’emblée un quatrième terme : l’antisémitisme. Car, comme l’écrit Jean-Luc Nancy, le mot « antijudaïsme », qui a pu « servir de paravent à l’antisémitisme […], semble destiné à limiter les dégâts en prétendant qu’il s’agit d’une opposition à la religion juive, et non au peuple. Le problème est qu’on ne sépare pas si facilement les deux, même lorsqu’il s’agit de Juifs entièrement sortis de la religion. […] Quoi qu’il en soit, l’antisémitisme n’a été qu’un mot pour baptiser – si j’ose ironiser – ce qu’était depuis longtemps l’hostilité chrétienne envers les Juifs ». Lire la suite

Pour Léon Poliakov. Le Racisme. Mythes et sciences, sous la direction de Maurice Olender

Avec les contributions de Pierre Birnbaum, Jean Bottéro, Hilda Danon, Michel de Certeau, Elizabeth de Fontenay, Maurice de Gandillac, Michèle Duchet, Patrick Girard, Colette Guillaumin, François Hartog, Jacques Hassoun, François Jacob, Albert Jacquard, Naïm Kattan, Élisabeth Labrousse, Jacques Le Goff, Emmanuel Le Roy Ladurie, Francis Martens, Joseph Melèse-Mordzejewski, Arnaldo Momigliano, Serge Moscovici, Pierre Nora, Maurice Olender, Franklin Rausky, Maxime Rodinson, Jacques Ruffie, Lilly Scherr, Alain Schnapp, Michel Tardieu, Jean-Pierre Vernant, Pierre Vidal-Naquet, Ilios Yannakakis.

467 p., éditions PUF/Complexe, février 1981 — EAN 978-2870270592

Une version remaniée du texte de Maurice Olender, « La Chasse aux « évidences »», peut être lue dans Race sans histoire, aux pages 51-80 (et p. 367 pour les sources).

Ici, un hommage à Léon Poliakov, sur France Culture, en 1997, par Pierre Nora, Maurice Olender et Serge Moscovici :