A paraître

Livres à paraître, Rentrée 2020, éditions du Seuil

 

3 septembre 2020

 

3 septembre 2020
17 septembre

 

22 octobre 2020

5 novembre 2020

Catalogue de rentrée en pdf (« La Librairie » et Singulier Pluriel)

Coïncidences : Rencontre avec Nicole Lapierre (11 mars 2020)

Rencontre avec Nicole Lapierre à l’occasion de la parution de son livre Faut-il se ressembler pour s’assembler ? (éditions du Seuil). Maison de l’Amérique latine, mercredi 11 mars 2020, 19h, dans le cadre des soirées « Coïncidences » (Maurice Olender, François Vitrani) et en collaboration avec l’Institut du Tout-Monde. Lire la suite

Le Genre humain 2019/2 : États de la radicalisation (n° 61)

À la suite des attentats de 2015, après la stupeur avait succédé une période frénétique où l’on prétendait faire la théorie de la radicalisation et de son traitement, souvent sans rapport concret avec la réalité.

Ce n’est qu’à la fin de l’année 2017 que des enseignements tirés de l’expérience avaient commencé à s’imposer. Parmi les acteurs de terrain, des « psy » avaient accumulé les observations issues de leurs pratiques. Les États généraux psy sur la radicalisation qui ont eu lieu à Paris, en novembre 2018, avaient pour but de mettre en commun leurs connaissances. Cet ouvrage rassemble les contributions de plus de 90 intervenants qui se sont relayés au plus près d’un phénomène qui a surpris par son ampleur, angoissé par ses menaces.

 

Lire la suite

Claude Lévi-Strauss

Professeur au Collège de France, Claude Lévi-Strauss est né à Bruxelles le 28 novembre 1908 et mort à Paris le 30 octobre 2009. Son œuvre est traduite en une trentaine de langues.

 

L’Anthropologie face aux problèmes du monde moderne, mars 2011.

L’autre face de la lune. Écrits sur le Japon, préface Junzo Kawada, avril 2011.

Nous sommes tous des cannibales, mars 2013.

« Chers tous deux ». Lettres à ses parents. 1931-1942, septembre 2015.

Le Père Noël supplicié, novembre 2016.

Claude Lévi-Strauss. Roman Jakobson, Correspondance. 1942-1982, préfacé, édité et annoté par Emmanuelle Loyer et Patrice Maniglier, mai 2018.

Anthropologie structurale zéro, édité et préfacé par Vincent Debaene, septembre 2019.

Dans un entretien avec Fabrice Piault (Livres Hebdo n° 835, 1er octobre 2010) Maurice Olender commente la publication dans « La Librairie du XXIe siècle » de deux inédits de Claude Lévi-Strauss : « Ce sont deux ouvrages très différents. La face cachée de la lune réunit ses écrits sur le Japon, dont on sait combien l’art et la civilisation ont compté pour lui. Ce volume sera illustré de photos inédites prises au Japon par Junzo Kawada, son traducteur, qui préface le volume. L’autre livre se compose de trois chapitres écrits par Claude Lévi-Strauss, trois conférences faites en 1986, à Tokyo, à la Fondation Ishizaka. Pour cet ensemble, Claude Lévi-Strauss avait choisi comme titre L’anthropologie face aux problèmes modernes. Puisant librement dans ses écrits, relisant tel ou tel texte qui l’ont rendu célèbre pour son anthropologie structurale, reprenant un grand nombre de questions de société qui n’ont cessé de le tracasser, notamment les liens entre race, histoire et culture, Claude Lévi-Strauss livre alors, dans une langue destinée à un large public, sa vision d’un monde sur le point d’entrer dans le XXIe siècle. Ce volume n’est pas destiné aux spécialistes. De nombreux lecteurs de Claude Lévi-Strauss y retrouveront avec bonheur les grandes questions qui sous-tendent ses travaux. Proposant de considérer l’anthropologie comme un nouvel « humanisme démocratique », il restera sans doute la meilleure initiation sinon à l’œuvre, du moins à la pensée de Lévi-Strauss. Autrement dit, la meilleure introduction pour les étudiants et les jeunes générations à la vision du monde de Claude Lévi-Strauss ». (L’ensemble de cet entretien peut être téléchargé ici en pdf)

Claude Lévi-Strauss, Anthropologie structurale zéro

Marqué par l’expérience de l’exil, ce volume témoigne d’un moment à la fois biographique et historique au cours duquel, comme nombre d’artistes et savants juifs européens, Claude Lévi-Strauss est réfugié à New York. Écrits entre 1941 et 1947, alors qu’il n’a pas encore délaissé ses réflexions politiques, les dix-sept chapitres de ce livre restituent une préhistoire de l’anthropologie structurale. Lire la suite