Maurice Olender, Singulier Pluriel

 

« Ce qu’on dit de soi est toujours poésie », écrivait Ernest Renan, phrase mystérieuse, oraculaire, dont on ne retiendra ici que le verbe « dire ». C’est entre fiction et diction, répondant aux questions d’universitaires et de journalistes, que Maurice Olender donne dans ce livre de Conversations quelques clés de son rapport à la lecture, au savoir, à l’édition.
En lisant Singulier Pluriel, on est frappé par l’importance que l’auteur accorde à la parole, aux tensions et liens entre l’oralité et l’écriture. Lire la suite

Parutions automne 2020, éditions du Seuil

 

3 septembre 2020

 

3 septembre 2020
17 septembre

 

22 octobre 2020

5 novembre 2020

Catalogue de rentrée en pdf (« La Librairie » et Singulier Pluriel)

Maurice Olender, pages manuscrites des Langues du Paradis

Dans Singulier Pluriel (« L’archive signe des temps », Seuil, 2020, p. 177), Maurice Olender évoque les documents déposés à l’IMEC : « Mon fonds est organisé de la manière suivante : le travail de chercheur d’abord, avec, par exemple, le manuscrit de Langues du Paradis, un manuscrit polychrome. Dans Un fantôme dans la bibliothèque, je raconte que j’ai eu du mal à apprendre à lire et à écrire, mais… Est‐ce pour cela que me relire est quasi impossible ? Pour m’en sortir, j’écris donc en plusieurs couleurs, je récris, je surligne, pour tenter de me relire ».
Voici trois pages manuscrites des Langues du Paradis qui illustrent ces propos : Lire la suite