Antonio Tabucchi

Antonio Tabucchi est né à Pise en 1943 et mort à Lisbonne en 2012. Auteur d’une trentaine d’ouvrages salués dans le monde entier, il fut le traducteur de Fernando Pessoa en italien. Parmi ses livres les plius connus figurent Nocturne indien (Prix Médicis étranger en 1986), Pereira prétend (1994) et Tristano meurt (2004). Au Seuil, il a publié Au pas de l’oie (2006) et, dans « La Librairie du XXIe siècle » :

Les Trois derniers jours de Pessoa. Un délire, traduction de l’italien par Jean-Paul Manganaro, dessins de Júlio Pomar, octobre 1994.

Autobiographies d’autrui, traduit de l’italien par Lise Chapuis et Bernard Comment avec la participation de l’auteur, mars 2003.

La Nostalgie, l’Automobile et l’Infini. Lectures de Pessoa (nouvelle édition augmentée), avril 2013. Lire la suite

Paul Celan

Le Méridien et autres proses, traduction de l’allemand par Jean Launay, janvier 2002.

Renverse du souffle, traduction de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, janvier 2003.

Partie de neige, traduction de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, mars 2007.

Paul Celan et Ilana Shmueli, Correspondance, traduit de l’allemand par Bertrand Badiou, sept 2006.

Paul Celan et Gisèle Celan-Lestrange, Correspondance, éditée et commentée par Bertrand Badiou avec le concours d’Eric Celan. Tome I : Lettres. Tome II : Commentaires et illustrations (les deux volumes sous coffret), mars 2001.

Paul Celan et Ingeborg Bachmann, Le Temps du cœur. Correspondance, octobre 2011.

Henri Atlan

Henri Atlan bandeau du livre Tout, non, peut-être. Éducation et vérité, janvier 1991

 

Tout, non, peut-être. Éducation et vérité, janvier 1991.

Les Étincelles de hasard I. Connaissance spermatique, septembre 1999.

Les Étincelles de hasard II. Athéisme de l’écriture, octobre 2003.

L’Utérus artificiel, mars 2005.

L’Organisation biologique et la théorie de l’information, février 2006.

De la fraude. Le monde de l’onaa, mars 2010. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2003

 

Henri Atlan, Les Étincelles de hasard II. Athéisme de l’Écriture, octobre 2003.

Ginevra Bompiani, Le Portrait de Sarah Malcolm, traduit de l’italien par René de Ceccatty, mars 2003.

Paul Celan, Renverse du souffle, traduit de l’allemand et annoté par Jean-Pierre Lefebvre, édition bilingue, janvier 2003.

Daniele Del Giudice, Dans le musée de Reims, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, septembre 2003.

Marcel Detienne, Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné, avril 2003.

Jean-Claude Grumberg, Mon père. Inventaire suivi de Une leçon de savoir-vivre, septembre 2003.

Georges Perec, Penser/Classer, mai 2003.

Jean-Claude Schmitt, La Conversion d’Hermann le Juif. Autobiographie, histoire et fiction,janvier 2003.

Antonio Tabucchi, Autobiographies d’autrui. Poétiques a posteriori, traduit de l’italien par Lise Chapuis et Bernard Comment, mars 2003.

Henri Atlan, Les Étincelles de hasard II. Athéisme de l’écriture

Ce volume se situe au point de rencontre entre science et éthique : la science a pour objectif de découvrir les structures de la réalité, de connaître la nature des choses ; quant à l’éthique, elle se propose d’agir sur la réalité en la modifiant dans le sens d’un « plus grand bien » même si tous ne s’accordent pas nécessairement sur ce qu’est ce « plus grand bien ». Lire la suite

François Hartog, Régimes d’historicité. Présentisme et expériences du temps

Les expériences du temps sont multiples. Chaque société entretient un rapport particulier avec le passé, le présent et le futur. En comparant les manières d’articuler ces temporalités, François Hartog met en évidence divers « régimes d’historicité ». Lire la suite

Marcel Detienne

Marcel Detienne (1935-2019) a été directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Sciences religieuses) et professeur à l’université Johns Hopkins à Baltimore. 

Comparer l’incomparable, 2000.

Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné, avril 2003.

Marcel Detienne, Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné

Pour faire une Nation, il faut des cimetières et un enseignement d’histoire. En inventant le slogan « La Terre et les Morts », en 1899, Maurice Barrès pensait aux historiens. Le Français raciné d’hier n’a pas à envier le Français de souche d’aujourd’hui. Lire la suite

Ginevra Bompiani, Le portrait de Sarah Malcolm

« Je traverse la salle d’attente d’une gare de Londres. La lumière est grise comme le dos des hommes qui lisent leur journal, assis. En passant derrière eux, je lis par-dessus une épaule la date du journal. Je crie d’épouvante : on est en 1733. » Lire la suite