Julien Blanc

Julien Blanc, Au commencement de la résistance. Du côté du Musée de l’Homme (1940-1941), octobre 2010.

Sébastien Albertelli, Julien Blanc et Laurent Douzou, La Lutte clandestine en France. Une histoire de la résistance (1940-1944), avril 2019.

Michel Pastoureau


L’étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, 1991 et 2018.

Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental, février 2004.

L’Ours. Histoire d’un roi déchu, janvier 2007.

Les couleurs de nos souvenirs, septembre 2019. Prix Medicis Essais 2010.

Le Roi tué par un cochon. Une mort infâme aux origines des emblèmes de France ?, septembre 2015.

Une couleur ne vient jamais seule. Journal chromatique. 2012-2016, octobre 2017.

Daniele Del Giudice

Quand l’ombre se détache du sol, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, avril 1996.

L’Oreille absolue, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, février 1998.

Dans le musée de Reims, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, septembre 2003.

Horizon mobile, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, mars 2010.

Marchands de temps, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, avril 2012.

Le Stade de Wimbledon, traduit de l’italien par René de Ceccatty, mai 2018. Lire la suite

Vincent Peillon

 

Philosophe et homme politique, Vincent Peillon est notamment l’auteur de livres sur Merleau-Ponty (1994, 2004, 2008), Jean Jaurès (2000) et Pierre Leroux (2003). Il a publié plusieurs livres au Seuil — La Révolution française n’est pas terminée (2008), Refondons l’école (2013) — et dans « La Librairie du XXIe siècle ».

Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson, janvier 2010.

Éloge du politique. Une introduction au XXIe siècle, janvier 2011.

Liberté, égalité, fraternité. Sur le républicanisme français, mars 2018.

 

Daniel Heller-Roazen

Daniel Heller-Roazen est professeur de littérature comparée à l’Université de Princeton. Il a publié 5 livres dans « La Librairie du XXIe siècle » :

Écholalies. Essai sur l’oubli des langues, janvier 2007.

L’Ennemi de tous. Le pirate contre les nations, traduit de l’anglais (États-Unis) par Françoise et Paul Chemla, janvier 2010.

Une archéologie du toucher, traduit de l’anglais (États-Unis) par  Paul Chemla, octobre 2011.

Le Cinquième marteau. Pythagore et la dysharmonie du monde, traduit de l’anglais (États-Unis) par Françoise et Paul Chemla, avril 2014.

Langues obscures. L’art des voleurs et des poètes, traduit de l’anglais (États-Unis) par Françoise et Paul Chemla, mars 2017.

La Librairie du XXIe siècle, 2010

 

Henri Atlan, De la fraude. Le monde de l’onaa, mars 2010.

Marcel Bénabou, Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livres, avril 2010.

Julien Blanc, Au commencement de la Résistance. Du côté du Musée de l’Homme, 1940-1941, octobre 2010.

Daniel Del Giudice, L’Horizon mobile, trad. de l’italien par Jean-Paul Manganaro, mars 2010.

Jean-Claude Grumberg, Pleurnichard, février 2010.

Daniel Heller-Roazen, L’Ennemi de tous. Le pirate contre les nations, traduit de l’anglais (USA) par Françoise et Paul Chemla, janvier 2010.

Sabina Loriga, Le Petit x. De la biographie à l’histoire, avril 2010.

Michel Pastoureau, Les Couleurs de nos souvenirs, septembre 2010 (Prix Medicis 2010 et Prix France Télévisions, 2011).

Vincent Peillon, Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson, janvier 2010.

Jérôme Prieur, Rendez-vous dans une autre vie, mars 2010.

 

Julien Blanc, Au commencement de la résistance. Du côté du Musée de l’Homme (1940-1941)

Été 1940. Dans un pays assommé par la débâcle, les premières manifestations du refus de l’occupant s’ébauchent dans Paris, en particulier au musée de l’Homme. Des noyaux de résistance naissent. Par contacts successifs, une nébuleuse rassemblant des groupes divers se développe et se lance dans des actions variées : propagande, évasion, renseignement. Lire la suite

Michel Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs

Que reste-t-il des couleurs de notre enfance ? Quels souvenirs gardons-nous d’un lapin bleu, d’une robe rouge, d’un vélo jaune ? Ont-ils vraiment revêtu ces couleurs ? Plus tard, lesquelles associons-nous à nos années d’études, à nos premières amours, à notre vie d’adulte ? Comment la couleur s’inscrit-elle dans le champ de la mémoire ? Comment est-elle capable de la stimuler ? de la transformer ? Ou bien, au contraire, comment est-elle victime de ses caprices ou de ses intermittences ? Lire la suite