Maurice Olender, éditions du Seuil

Maurice Olender a été l’éditeur de plusieurs livres des éditions du Seuil, hors de « La Librairie du XXIe siècle » :

Lire la suite

Lydia Flem

Lydia Flem dans « La Librairie du XXIe siècle »

L’homme Freud. Une biographie intellectuelle, septembre 1991.

Casanova ou l’exercice du bonheur, mai

La Voix des amants, septembre 2002.

Comment j’ai vidé la maison de mes parents, mai 2004.

Panique, mars 2005.

Lettres d’amour en héritage, octobre 2006.

Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, février 2009.

La Reine Alice, février 2011.

Discours de réception à l’académie royale de Belgique, mars 2011.

Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018. Lire la suite

Michel Pastoureau


L’étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, 1991 et 2018.

Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental, février 2004.

L’Ours. Histoire d’un roi déchu, janvier 2007.

Les couleurs de nos souvenirs, septembre 2019. Prix Medicis Essais 2010.

Le Roi tué par un cochon. Une mort infâme aux origines des emblèmes de France ?, septembre 2015.

Une couleur ne vient jamais seule. Journal chromatique. 2012-2016, octobre 2017.

Norbert Elias

 

Mozart. Sociologie d’un génie, traduit de l’allemand par Jeanne Étoré et Bernard Lortholary, janvier 1991.

Théorie des symboles, traduit de l’anglais par Marie-Blanche et Damien Guillaume Audollent, avril 2015.

Les Allemands. Luttes de pouvoir et développement de l’habitus aux XIXe et XXe siècles, précédé de Barbarie et « dé-civilisation » par Roger Chartier, traduction de l’anglais par Marc Joly et de l’allemand par Marc de Launay, mai 2017.

Lydia Flem, L’Homme Freud. Une biographie intellectuelle

Après La Vie quotidienne de Freud et de ses patients (Hachette, 1986, rééd. « La Librairie du XXIe siècle, 2018), Lydia Flem nous fait rencontrer Freud, la plume à la main, écrivant le roman de l’inconscient. Lire la suite

Henri Atlan

Henri Atlan bandeau du livre Tout, non, peut-être. Éducation et vérité, janvier 1991

 

Tout, non, peut-être. Éducation et vérité, janvier 1991.

Les Étincelles de hasard I. Connaissance spermatique, septembre 1999.

Les Étincelles de hasard II. Athéisme de l’écriture, octobre 2003.

L’Utérus artificiel, mars 2005.

L’Organisation biologique et la théorie de l’information, février 2006.

De la fraude. Le monde de l’onaa, mars 2010. Lire la suite

Henri Atlan, Tout, non, peut-être. Éducation et vérité

Peut-on enseigner la vertu (Protagoras) ? Ou bien son apprentissage n’est-il rien d’autre que l’écoute patiente du savoir scientifique et la soumission à la vérité qui s’y dévoile (Socrate) ? Lire la suite

La Librairie du XXe siècle, 1991

 

Henri Atlan, Tout, non, peut-être. Éducation et vérité, janvier 1991.

Norbert Elias, Mozart. Sociologie d’un génie, traduit de l’allemand par Jeanne Étoré et Bernard Lortholary, janvier 1991.

Lydia Flem, L’Homme Freud. Une biographie intellectuelle, septembre 1991.

Michel Pastoureau, L’étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, 1991.

Georges Perec, Cantatrix Sopranica L. et autres récits scientifiques, octobre 1991.

Jean-Michel Rey, Paul Valéry. L’aventure d’une œuvre, octobre 1991.

Georges Perec, Cantatrix sopranica L. et autres écrits scientifiques

Parodie, pastiche, charge, caricature ? Laissons au lecteur le soin de caractériser d’un nom chacun des textes ici rassemblés, et qui révèlent une figure parfois ignorée de Perec, celle du savant.

128 p., octobre 1991 — EAN 9782020136501

 

 

 

Norbert Elias, Mozart. Sociologie d’un génie

C’est en 1980 que Norbert Elias songe à faire son Mozart, et c’est l’éditeur de ses œuvres, Michael Schröter, qui assure aujourd’hui la publication posthume de cet inédit. Contre les musicologues qui ont momifié Mozart, Elias s’efforce de comprendre qui fut cet artiste génial, né dans une société qui ne connaissait pas encore la notion romantique de « génie « . Lire la suite