Poétique anamorphique dans l’œuvre photolittéraire de Lydia Flem

La Reine Rouge, 12 mars 2009. Courtesy Galerie Françoise Paviot (photo reproduite dans l’édition 2011 de La Reine Alice au Seuil).

 

« Ce n’est pas la mort que Lydia Flem a cachée dans un coin de ses anamorphoses photolittéraires, mais bien la rage de vivre » : Servanne Monjour consacre un très bel article aux « forces obliques » à l’œuvre dans le travail photolittéraire de Lydia Flem. Paru dans la revue Itinéraires (2020/1), il est accessible en ligne en suivant ce lien. Lire la suite

Lydia Flem

Lydia Flem dans « La Librairie du XXIe siècle »

L’homme Freud. Une biographie intellectuelle, septembre 1991.

Casanova ou l’exercice du bonheur, mai

La Voix des amants, septembre 2002.

Comment j’ai vidé la maison de mes parents, mai 2004.

Panique, mars 2005.

Lettres d’amour en héritage, octobre 2006.

Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, février 2009.

La Reine Alice, février 2011.

Discours de réception à l’académie royale de Belgique, mars 2011.

Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2011

Lire la suite