Poétique anamorphique dans l’œuvre photolittéraire de Lydia Flem

La Reine Rouge, 12 mars 2009. Courtesy Galerie Françoise Paviot (photo reproduite dans l’édition 2011 de La Reine Alice au Seuil).

 

« Ce n’est pas la mort que Lydia Flem a cachée dans un coin de ses anamorphoses photolittéraires, mais bien la rage de vivre » : Servanne Monjour consacre un très bel article aux « forces obliques » à l’œuvre dans le travail photolittéraire de Lydia Flem. Paru dans la revue Itinéraires (2020/1), il est accessible en ligne en suivant ce lien. Lire la suite

Un photomontage de Lydia Flem en ouverture de la revue Muse Medusa, Université de Montréal

Un photomontage de Lydia Flem en ouverture de la revue Muse Medusa, Université de Montréal
Retrouvez un photomontage de Lydia Flem en ouverture du dernier dossier de la revue Muse Medusa de l’Université de Montréal. L’ensemble de la revue peut être lu en ligne à cette adresse.

Lire la suite

Alain Fleischer, Lydia Flem, Jean-Luc Monterosso and co. à Sils Maria dans un film à la Maison européenne de la photographie


À l’occasion de l’exposition à la MEP de photographies de Lydia Flem, « Journal implicite« , du 15 avril au 14 juin 2015, Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la photographie, a demandé à Alain Fleischer de réaliser un film.
Lire la suite

Lydia Flem

Lydia Flem dans « La Librairie du XXIe siècle »

L’homme Freud. Une biographie intellectuelle, septembre 1991.

Casanova ou l’exercice du bonheur, mai

La Voix des amants, septembre 2002.

Comment j’ai vidé la maison de mes parents, mai 2004.

Panique, mars 2005.

Lettres d’amour en héritage, octobre 2006.

Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, février 2009.

La Reine Alice, février 2011.

Discours de réception à l’académie royale de Belgique, mars 2011.

Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2018

 

Sylviane Agacinski, Le Tiers-corps, réflexions sur le don d’organes, mars 2018.

Daniele Del Giudice, Le Stade de Wimbledon, traduit de l’italien par René de Ceccatty, mai 2018.

Lydia Flem, La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018.

Ivan Jablonka, En camping-car, janvier 2018.

Claude Lévi-Strauss, Roman Jacobson, Correspondance. 1942-1982, préfacé, édité et annoté par Emmanuelle Loyer et Patrice Maniglier, 2018.

Vincent Peillon, Liberté, égalité, fraternité. Sur le républicanisme français, mars 2018.

Michelle Perrot, George Sand à Nohant. Une maison d’artiste, août 2018.

Jérôme Prieur, La Moustache du soldat inconnu, septembre 2018.

Jacques Roubaud, Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, janvier 2018.

Jean Schwoebel, La Presse, le pouvoir et l’argent (nouvelle édition revue et augmentée), préface de Paul Ricoeur, avant-Propos d’Edwy Plenel, mars 2018.

Rencontre Po&sie, Maison de l’Amérique latine, 2 mai 2018

Soirée « Coïncidences » à la Maison de l’Amérique Latine, le 2 mai 2018, autour de la revue Po&sie, à l’occasion de la parution des numéros 160/161 et 162 de la revue Po&sie : Trans Europe Éclairs 1 et 2. Une soirée à retrouver en intégralité en vidéo. Lire la suite

Lydia Flem, La Vie quotidienne de Freud et de ses patients

Lors de sa parution en 1986, le livre de Lydia Flem avait rencontré une large audience. C’était le premier ouvrage d’une jeune femme qui arrivait sur une scène où se bousculaient tant de figures de la psychanalyse en France. Sa venue avait néanmoins retenu l’attention de ceux qui espéraient un renouvellement du langage psychanalytique. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2016

Esteban Buch, Trauermarsch, L’Orchestre de Paris dans l’Argentine de la dictature, octobre 2016.

Hubert Damisch, La Ruse du tableau. La peinture ou ce qu’il en reste, septembre 2016.

Donatella Di Cesare, Heidegger, les Juifs, la Shoah. Les Cahiers noirs, février 2016.

Lydia Flem, Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes, août 2016.

Claude Lévi-Strauss, Le Père Noël supplicié, novembre 2016.

Georges Perec, L’Attentat de Sarajevo, mai 2016.

Paul-André Rosental, Destins de l’eugénisme, janvier 2016.

Jacques Roubaud, Poétique. Remarques. Poésie, mémoire, nombre, temps, rythme, contrainte, forme, etc., avril 2016.

Ida Vitale, Ni plus ni moins, traduit par François Maspero et Silvia Baron Supervielle, mai 2016.

Lydia Flem, Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans

Les habits collent à la peau. Ils nous protègent et nous exposent. Le vêtement happe le regard social et trahit notre part d’ombre. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans cette course aux apparences. Lire la suite