Coïncidences : Rencontre avec Nicole Lapierre (11 mars 2020)

Rencontre avec Nicole Lapierre à l’occasion de la parution de son livre Faut-il se ressembler pour s’assembler ? (éditions du Seuil). Maison de l’Amérique latine, mercredi 11 mars 2020, 19h, dans le cadre des soirées « Coïncidences » (Maurice Olender, François Vitrani) et en collaboration avec l’Institut du Tout-Monde. Lire la suite

Rencontre avec Carlo Ossola, 12 mars 2019

Rencontre avec Carlo Ossola à l’occasion de la publication de Fables d’identité. Pour retrouver l’Europe (PUF, 2018).
Dialogue avec l’historien André Burguière, modéré par Jean Musitelli.

Rencontre Po&sie, Maison de l’Amérique latine, 2 mai 2018

Soirée « Coïncidences » à la Maison de l’Amérique Latine, le 2 mai 2018, autour de la revue Po&sie, à l’occasion de la parution des numéros 160/161 et 162 de la revue Po&sie : Trans Europe Éclairs 1 et 2. Une soirée à retrouver en intégralité en vidéo. Lire la suite

Rencontre autour Edwy Plenel, 22 mars 2018

Soirée Coïncidences, organisée par Maurice Olender et François Vitrani, à la Maison de l’Amérique latine, autour d’Edwy Plenel, accompagné de l’historien André Burguière, des journalistes Carine Fouteau et Claire Mayot, des éditeurs Stéphanie Chevrier et Maurice Olender, 22 mars 2018 (Lire ici). Lire la suite

Jacques Roubaud, 5 mars 2018

À l’occasion de la parution de Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, dans « La Librairie du XXIe siècle », rencontre avec Jacques Roubaud, Maison de l’Amérique Latine, 5 mars 2018, dans le cadre des soirées « Coïncidences » organisées par Maurice Olender et François Vitrani. Avec Jacques de Decker, Florence Delay, Christine Marcandier et Martin Rueff. Lire la suite

Le Genre humain 2017/1 (n° 58) : François Mitterrand et l’Amérique latine (1971-1995)

On parle peu de l’Amérique latine dans les chroniques ou les études consacrées à la politique étrangère des deux septennats de François Mitterrand. On peut s’en étonner car c’est le président élu en 1981 qui, le premier, a inscrit l’Amérique latine sur la carte de l’action extérieure de la France.

De Gaulle a ouvert la voie en 1964 avec ses deux grands voyages : au Mexique et en Amérique du Sud. Il a été un pionnier clairvoyant et audacieux. Mais ces voyages historiques n’ont guère été suivis d’effets et de résultats.

Ce livre a comme fil conducteur trois grandes questions que pose la politique latino-américaine de Mitterrand. Chaque auteur, dans son domaine spécifique, a tenté d’apporter son éclairage à ces problématiques.

Lire la suite