La Librairie du XXIe siècle, 2016

Esteban Buch, Trauermarsch, L’Orchestre de Paris dans l’Argentine de la dictature, octobre 2016.

Hubert Damisch, La Ruse du tableau. La peinture ou ce qu’il en reste, septembre 2016.

Donatella Di Cesare, Heidegger, les Juifs, la Shoah. Les Cahiers noirs, février 2016.

Lydia Flem, Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes, août 2016.

Claude Lévi-Strauss, Le Père Noël supplicié, novembre 2016.

Georges Perec, L’Attentat de Sarajevo, mai 2016.

Paul-André Rosental, Destins de l’eugénisme, janvier 2016.

Jacques Roubaud, Poétique. Remarques. Poésie, mémoire, nombre, temps, rythme, contrainte, forme, etc., avril 2016.

Ida Vitale, Ni plus ni moins, traduit par François Maspero et Silvia Baron Supervielle, mai 2016.

Georges Perec, L’Attentat de Sarajevo

1957. Georges Perec a vingt-et-un ans. Il est un étudiant (en histoire) qui n’étudie plus. Il voudrait écrire, n’y parvient guère. En juin 1956, il commence une psychanalyse. Fin juillet 1957, il part pour la Yougoslavie. Le 8 septembre, à peine revenu, il rédige dans l’urgence un roman tout imprégné de son expérience yougoslave, L’Attentat de Sarajevo. C’est un galop d’essai mené au galop. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2013

La Librairie du XXIe siècle, titres parus en 2013

Yves Bonnefoy, L’Autre Langue à portée de voix, février 2013.

Brigitta Eisenreich avec Bertrand Badiou, L’Étoile de craie. Une liaison clandestine avec Paul Celan, traduit de l’allemand par Georges Felten, septembre 2013.

Uri Eisenzweig, Naissance littéraire du fascisme, octobre 2013.

Claude Lévi-Strauss, Nous sommes tous des cannibales, mars 2013.

Georges Perec/Oulipo, Le Voyage d’hiver et ses suites, octobre 2013.

Catherine Perret, L’Enseignement de la torture. Réflexions sur Jean Améry, septembre 2013.

Pierre Rosenstiehl, Le Labyrinthe des jours ordinaires, février 2013.

Antonio Tabucchi, La Nostalgie, l’Automobile et l’Infini. Lectures de Pessoa (nouvelle édition augmentée), avril 2013.

Georges Perec / Oulipo : Le Voyage d’hiver et ses suites

Georges Perec / Oulipo : Le Voyage d’hiver et ses suites

C’est en 1979 que Georges Perec publia pour la première fois une brève nouvelle qui avait pour titre Le Voyage d’hiver reprise ensuite dans « La Librairie du XXe siècle ». Perec y racontait la découverte, par un jeune professeur de lettres, d’un fascinant volume, intitulé précisément Le Voyage d’hiver, qui modifie du tout au tout le regard que l’on peut porter sur les poètes français de la fin du XIXe siècle : ceux-ci apparaissent tous comme tributaires de l’œuvre d’un auteur aussi génial que méconnu, Hugo Vernier. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2012

Sylviane Agacinski, Femmes entre sexe et genre, avril 2012.

Claude Burgelin, Les Mal Nommés. Duras, Leiris, Calet, Bive, Perec, Gary et quelques autres, octobre 2012.

Hubert Damisch, Le Messager des îles, avril 2012.

Luc Dardenne, Sur l’affaire humaine, mai 2012.

Daniele Del Giudice, Marchands de temps, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, avril 2012.

Ivan Jablonka, Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus. Une enquête, janvier 2012.

Georges Perec, Le Condottière, mars 2012.

Jean Starobinski, L’Encre de la mélancolie, octobre 2012.

Georges Perec, Le Condottière

Du Condottière, Perec dit qu’il est « le premier roman abouti » qu’il parvint à écrire. Plus d’un demi-siècle après sa rédaction (1957-1960), trente ans après la mort de Perec, le 3 mars 1982, on va pouvoir enfin découvrir cette œuvre de jeunesse, égarée puis miraculeusement retrouvée. Lire la suite

Quelques archives Perec, extraites du Fonds Maurice Olender IMEC

Quelques archives Perec, extraites du Fonds Maurice Olender IMEC

Quelques archives Perec, extraites du Fonds Maurice Olender IMEC, ont fait l’objet d’une publication dans le numéro n° 993-994 de la revue Europe (janvier/février 2012 dont Le sommaire peut être téléchargé en pdf à cette adresse). Elles rythmaient l’entretien de Maurice Olender avec Maxime Decout (« Quelques minutes d’une rencontre »).
Sur Perec, lire dans Singulier Pluriel de Maurice Olender (Seuil, 2020), le chapitre « Dans l’atelier posthume de Georges Perec » (p. 133-157)
Lire la suite

Maurice Olender, Outrage à la mort — à propos de La mort des juifs de Nadine Fresco

Le 15 janvier 2009, au Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Maurice Olender a été invité à parler du livre de Nadine Fresco La mort des juifs. Il a développé ses propos dans une lecture faite le 10 juin 2009, à l’invitation de François Vitrani, à la Maison de l’Amérique latine, lors de la présentation du même livre de Nadine Fresco, en compagnie de l’auteur, de Michelle Perrot et de Jorge Semprun. Son texte a été publié dans Mediapart le 16 avril 2010, en écho à un entretien avec Jorge Semprun et pour éclairer la controverse qui a suivi la publication du Jan Karski de Yannick Haenel. Lire la suite