Lydia Flem

Lydia Flem dans « La Librairie du XXIe siècle »

L’homme Freud. Une biographie intellectuelle, septembre 1991.

Casanova ou l’exercice du bonheur, mai

La Voix des amants, septembre 2002.

Comment j’ai vidé la maison de mes parents, mai 2004.

Panique, mars 2005.

Lettres d’amour en héritage, octobre 2006.

Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, février 2009.

La Reine Alice, février 2011.

Discours de réception à l’académie royale de Belgique, mars 2011.

Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans, mars 2016.

La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018. Lire la suite

La Librairie du XX siècle, 1995

Marcel Bénabou, Jacob, Ménahem et Mimoun. Une épopée familiale, octobre1995

Michel Deguy, À ce qui n’en finit pas, janvier 1995.

Jean-Pierre Dozon, La Cause des prophètes. Politique et religion en Afrique contemporaine suivi de La Leçon des prophètes par Marc Augé, novembre 1995.

Lydia Flem, Casanova ou l’exercice du bonheur, mai 1995.

Jean Levi, La Chine romanesque. Fictions d’Orient et d’Occident, janvier 1995.

Jean-Pierre Dozon, La Cause des prophètes. Politique et religion en Afrique contemporaine. Suivi de La Leçon des prophètes par Marc Augé

Qui sont-ils, ces prophètes africains en soutane et turban blanc, enrubannés de bandelettes rouges, arborant un crucifix noir et une bible imposante, quelquefois aussi flanqués d’une queue de panthère chassant diables et esprit malfaisants ? Quel fut, durant la colonisation et jusqu’aujourd’hui, le rôle historique joué par ces apôtres de la modernité africaine qui témoignent d’un syncrétisme singulier, louent les prophètes des Hébreux, Jésus-Christ et Mahomet, tout en restant fidèles à d’anciennes croyances païennes ? Lire la suite

Marcel Bénabou, Jabob, Ménahem et Mimoun. Une épopée familiale

« A vingt ans, confesse le narrateur, j’avais conçu le projet de faire, pour nos mellahs marocains, ce que d’autres avaient si magistralement réussi pour les ghettos d’Europe centrale et orientale. Une épopée grandiose, axée pour l’essentiel – piété filiale oblige – sur l’histoire de mes ancêtres : Jacob, Ménahem, Mimoun et quelques autres. Une résurrection du passé si complète et si véridique que tous les clans familiaux qui s’étaient constitués au cours des dernières générations pourraient un jour s’y reconnaître, y communier. » Lire la suite

Jean Levi, La Chine romanesque. Fictions d’Orient et d’Occident

Abordant le roman chinois par le détour de nos propres traditions littéraires, Jean Levi innove doublement : d’abord, en proposant, pour la première fois, une réflexion d’ensemble sur l’univers romanesque chinois ; ensuite, en initiant le lecteur à une approche comparée du romanesque en Chine et en Occident. Lire la suite