La Librairie du XXIe siècle, 2010

 

Henri Atlan, De la fraude. Le monde de l’onaa, mars 2010.

Marcel Bénabou, Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livres, avril 2010.

Julien Blanc, Au commencement de la Résistance. Du côté du Musée de l’Homme, 1940-1941, octobre 2010.

Daniel Del Giudice, L’Horizon mobile, trad. de l’italien par Jean-Paul Manganaro, mars 2010.

Jean-Claude Grumberg, Pleurnichard, février 2010.

Daniel Heller-Roazen, L’Ennemi de tous. Le pirate contre les nations, traduit de l’anglais (USA) par Françoise et Paul Chemla, janvier 2010.

Sabina Loriga, Le Petit x. De la biographie à l’histoire, avril 2010.

Michel Pastoureau, Les Couleurs de nos souvenirs, septembre 2010 (Prix Medicis 2010 et Prix France Télévisions, 2011).

Vincent Peillon, Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson, janvier 2010.

Jérôme Prieur, Rendez-vous dans une autre vie, mars 2010.

 

Marcel Bénabou

Né en 1939, à Meknès (Maroc), vivant à Paris depuis 1956, Marcel Benabou est universitaire et écrivain. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (1960-1964), agrégé de l’Université (1963), docteur ès-lettres (1972), professeur d’histoire romaine à  l’Université Paris-Diderot (1974-2002).
Entré à l’Oulipo en 1970 , après son ami Georges Perec, avec lequel il avait conçu, dès 1966, les projets PALF (Production Automatique de Littérature Française) et LSD (Littérature Semi-Définitionnelle).

Comme en témoignent les titres de ses principaux ouvrages publiés, il a mis au centre de ses préoccupations les problèmes de la lecture et de l’écriture.

Jabob Ménahem et Mimoun. Une épopée familiale, octobre 1995.

Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livres, avril 2010.

Marcel Benabou, Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livres

Livre insolite autant qu’improbable : on y découvre que le héros – à moins que ce ne soit l’auteur – s’interroge sur ses rapports avec les livres ; qu’il se penche sur les raisons qui l’empêchent d’écrire, tout en lui interdisant de s’y dérober ; qu’il ne saurait suspendre plus longtemps son désir de vivre un roman d’amour avec la langue française. Lire la suite

Maurice Olender, collection « Textes du XXe siècle », Hachette (1985-1988)

« Textes du XXe siècle », Hachette (Fonds Maurice Olender IMEC)

Maurice Olender a dirigé la collection « Textes du XXe siècle », chez Hachette, de 1985 à 1988.