Antonio Tabucchi

Antonio Tabucchi est né à Pise en 1943 et mort à Lisbonne en 2012. Auteur d’une trentaine d’ouvrages salués dans le monde entier, il fut le traducteur de Fernando Pessoa en italien. Parmi ses livres les plius connus figurent Nocturne indien (Prix Médicis étranger en 1986), Pereira prétend (1994) et Tristano meurt (2004). Au Seuil, il a publié Au pas de l’oie (2006) et, dans « La Librairie du XXIe siècle » :

Les Trois derniers jours de Pessoa. Un délire, traduction de l’italien par Jean-Paul Manganaro, dessins de Júlio Pomar, octobre 1994.

Autobiographies d’autrui, traduit de l’italien par Lise Chapuis et Bernard Comment avec la participation de l’auteur, mars 2003.

La Nostalgie, l’Automobile et l’Infini. Lectures de Pessoa (nouvelle édition augmentée), avril 2013. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2003

 

Henri Atlan, Les Étincelles de hasard II. Athéisme de l’Écriture, octobre 2003.

Ginevra Bompiani, Le Portrait de Sarah Malcolm, traduit de l’italien par René de Ceccatty, mars 2003.

Paul Celan, Renverse du souffle, traduit de l’allemand et annoté par Jean-Pierre Lefebvre, édition bilingue, janvier 2003.

Daniele Del Giudice, Dans le musée de Reims, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro, septembre 2003.

Marcel Detienne, Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné, avril 2003.

Jean-Claude Grumberg, Mon père. Inventaire suivi de Une leçon de savoir-vivre, septembre 2003.

Georges Perec, Penser/Classer, mai 2003.

Jean-Claude Schmitt, La Conversion d’Hermann le Juif. Autobiographie, histoire et fiction,janvier 2003.

Antonio Tabucchi, Autobiographies d’autrui. Poétiques a posteriori, traduit de l’italien par Lise Chapuis et Bernard Comment, mars 2003.

Antonio Tabucchi, Autobiographies d’autrui. Poétiques a posteriori

« Ces écrits sur mes écrits sont un pur prétexte pour parler des livres d’autrui, tels ceux qu’on emporte avec soi dans une valise idéale, au cours des voyages les plus lointains, souvent sans le savoir. Lire la suite