Maurice Olender, Singulier Pluriel

 

« Ce qu’on dit de soi est toujours poésie », écrivait Ernest Renan, phrase mystérieuse, oraculaire, dont on ne retiendra ici que le verbe « dire ». C’est entre fiction et diction, répondant aux questions d’universitaires et de journalistes, que Maurice Olender donne dans ce livre de Conversations quelques clés de son rapport à la lecture, au savoir, à l’édition.
En lisant Singulier Pluriel, on est frappé par l’importance que l’auteur accorde à la parole, aux tensions et liens entre l’oralité et l’écriture.

Archéologue de formation, auteur d’une œuvre multiforme, Olender travaille sur les sexualités extrêmes, l’origine des langues et les mythologies modernes de la « race ». Intellectuel engagé, doté d’une conscience aiguë de la « responsabilité sémantique » et de la fragilité des démocraties, il est aussi le créateur de « La Librairie du XXIe siècle », une collection au rayonnement international.

Ce livre fait entrer les lecteurs dans la fabrique d’un funambule, chercheur indiscipliné qui conçoit l’érudition comme une forme de poésie et la pensée comme une aventure. On y trouvera des paroles, devenues traces écrites d’un cheminement intellectuel et sensible, le rappel de compagnonnages, une esthétique de l’amitié. Car lire, écrire, éditer, c’est tout ensemble se situer dans le monde, rendre les savoirs accessibles, construire un univers entre réel et fiction, une « Librairie ». (Christine Marcandier)

En librairie le 17 septembre 2020, éditions du Seuil, 240 pages
EAN 9782021454475

À découvrir ici, en images, la fabrique de Singulier Pluriel et le travail de Maurice Olender sur les épreuves du livre.

 

Fabrique de Singulier Pluriel (Fonds Maurice Olender, IMEC)

Juliette Cerf, Télérama, 30 septembre 2020 : « Singulier pluriel prolonge, par petites touches, une forme autobiographique amorcée avec Un fantôme dans la bibliothèque (2017). Ici, soi-même est toujours un autre ».

Diacritik, « Maintenir vives les tensions entre mémoire et oubli », 16 septembre 2020 et entretien vidéo :

• Pierre Assouline, L’Histoire, octobre 2020 :

• Fabrice Gabriel, Le Monde des livres, 8 octobre 2020 : «  »Ici, c’est la personnalité de l’intellectuel et les liens qu’il privilégie entre sensibilité et responsabilité, réflexion et création, qui semblent organiser le portrait d’un homme engagé […]. A travers le pluriel des affinités, c’est le fédérateur singulier d’une communauté presque idéale qui se donne à lire, avec une insatiable générosité. »

Télécharger la Table en pdf

Livres Hebdo Le Magazine, n° 1, 21 août 2020

 

La sortie du livre avait d’abord été programmée pour le 2 avril 2020 et empêchée par la pandémie (et la fermeture des librairies). En mars, Livres Hebdo annonçait ainsi Singulier Pluriel :