Marcel Detienne

Marcel Detienne (1935-2019) a été directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Sciences religieuses) et professeur à l’université Johns Hopkins à Baltimore. 

Comparer l’incomparable, 2000.

Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné, avril 2003.

Marcel Detienne, Comment être autochtone. Du pur Athénien au Français raciné

Pour faire une Nation, il faut des cimetières et un enseignement d’histoire. En inventant le slogan « La Terre et les Morts », en 1899, Maurice Barrès pensait aux historiens. Le Français raciné d’hier n’a pas à envier le Français de souche d’aujourd’hui. Lire la suite

Ginevra Bompiani, Le portrait de Sarah Malcolm

« Je traverse la salle d’attente d’une gare de Londres. La lumière est grise comme le dos des hommes qui lisent leur journal, assis. En passant derrière eux, je lis par-dessus une épaule la date du journal. Je crie d’épouvante : on est en 1733. » Lire la suite

Antonio Tabucchi, Autobiographies d’autrui. Poétiques a posteriori

« Ces écrits sur mes écrits sont un pur prétexte pour parler des livres d’autrui, tels ceux qu’on emporte avec soi dans une valise idéale, au cours des voyages les plus lointains, souvent sans le savoir. Lire la suite

Jean-Claude Schmitt, La Conversion d’Hermann le Juif. Autobiographie, histoire et fiction

Vers le milieu du XIIe siècle, un juif originaire de Cologne, converti au christianisme et devenu prêtre à Cappenberg, en Westphalie, écrit en latin, sous le nom d' »Hermann l’ancien juif », le récit de sa conversion (Opusculum de conversione sua). Cette « autobiographie » est l’une des toutes premières en Occident depuis les célèbres Confessions de saint Augustin. Lire la suite