Re-lire : le numérique

Penser le numérique en ces temps où une épidémie et une urgence sanitaire l’ont placé au centre du (télé)travail, de nos échanges et sociabilités, avec deux livres de « La Librairie du XXIe siècle » signés Milad Doueihi et un numéro de la revue Le Genre humain (2011/2) interrogeant La démocratie dématérialisée. Lire la suite

Colloque « Pour un humanisme numérique », 10 janvier 2012 (Rencontres du Labo BnF)

La BnF a proposé, le mardi 10 janvier 2012, une journée consacrée aux mutations qu’entraîne le numérique dans la culture de l’écrit et dans l’exercice de la démocratie. Milad Doueihi et Maurice Olender, concepteurs de cette journée, ont rappelé que l’outil numérique est devenu un lieu de sociabilité et que les frontières entre virtuel et réel ne cessent de tomber ; cet outil dessine aussi les contours de ces nouveaux espaces souples et éclatés qui sortent du champ domestique ou bureautique pour s’inscrire dans la cité. De nouvelles modalités de la relation sociale, de l’amitié, sont en train d’émerger et contribuent à construire un « nouvel humanisme ». Lire la suite

Soirée Coïncidences : trio numérique (8 novembre 2011)

Soirée Coïncidences à l’occasion de la parution d’un « trio numérique », composé de deux livres de Milad Doueihi, Pour un humanisme numérique et La Grande Conversion numérique, et du numéro 51 de la revue Le Genre humain, dirigé par Laurence Favier, « La Démocratie dématérialisée. Enjeux du vote électronique ».

On pourra également se référer au colloque de la BNF organisé le 10 janvier 2012 par Milad Doueihi et Maurice Olender, « Pour un humanisme numérique » ; et à cette page centrée sur ce même trio numérique.
Lire la suite

Le Genre humain 2011/2 : La démocratie dématérialisée. Enjeux du vote électronique (n°51)

« Démocratie et vote sont indissociables : un couple inséparable qui, malgré la diversité qu’il autorise, reste le fondement de notre exercice politique premier. La culture numérique, on ne cesse de le répéter, modifie d’une manière inédite le paysage socio-politique de nos sociétés ; elle fragilise les intermédiaires classiques et invite les autorités comme les citoyens à imaginer un nouveau modèle du politique. Malgré cette actualité, on a rarement posé la question du rôle et du statut du vote électronique. Pourtant la question est importante, voire urgente. Les essais rassemblés par Laurence Favier dans ce volume du Genre humain le montrent. »

Milad Doueihi

« Le vote électronique pourrait introduire davantage qu’une nouvelle liturgie de l’élection : au-delà de la controverse technique, ce sont des catégories conceptuelles dont il s’agit de débattre, celles qui ont défini le vote comme mode de décision, en particulier le vote confidentiel comme expression démocratique. Lire la suite