« Tentative de saturation du langage cuit politicien dans la France du COVID 19 »

« Aujourd’hui, chacun l’aura compris, le caillou dans la chaussure, c’est la problématique du Covid. Malgré tous les dispositifs systémiques de veille sanitaire qui avaient été mis en place en temps et en heure, force est de constater que les signaux faibles de ce qui est peu à peu devenu une pandémie ont échappé à tous les contrôles. Pas un  de ces think-tanks qui aiment tant à jouer les éminences grises, pas même un de ces prévisionnistes qui dispensent quotidiennement leurs oracles sur les chaînes d’info continue, avec une suffisance qui n’a d’égal que leur docte ignorance, n’avait vu venir le coup. Ils ont tous attendu le dernier quart d’heure pour procéder, toute honte bue et en battant leur coulpe avec une ostentation pleine d’hypocrisie – car elle cachait en réalité une forte dose d’aigreur et de ressentiment – à une révision déchirante. Il est donc temps aujourd’hui d’esquisser à grands traits, à l’intention de nos compatriotes insuffisamment informés par des médias plus soucieux d’audimat que de déontologie, un premier bilan de la situation. Car d’autres signaux, plus forts, ont révélé, ici et là, une fâcheuse tendance à pousser discrètement sous le tapis certains constats gênants, tandis que par ailleurs s’élèvent, dans les rangs clairsemés de tous ceux qui n’ont rien appris ni rien oublié, les clameurs les plus alarmistes. Lire la suite

Jacques Roubaud

Jacques Roubaud, 2017 (© Christine Marcandier)


Jacques Roubaud est né en 1932 à Caluire, dans le Rhône. Il se définit lui-même comme compositeur en poésie et retraité en mathématiques. Il a publié de la poésie, de la prose, du théâtre et des écrits de théorie littéraire.

Poétique. Remarques. Poésie, mémoire, nombre, temps, rythme, contrainte, forme, etc., avril 2016.

Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, janvier 2018. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2013

La Librairie du XXIe siècle, titres parus en 2013

Yves Bonnefoy, L’Autre Langue à portée de voix, février 2013.

Brigitta Eisenreich avec Bertrand Badiou, L’Étoile de craie. Une liaison clandestine avec Paul Celan, traduit de l’allemand par Georges Felten, septembre 2013.

Uri Eisenzweig, Naissance littéraire du fascisme, octobre 2013.

Claude Lévi-Strauss, Nous sommes tous des cannibales, mars 2013.

Georges Perec/Oulipo, Le Voyage d’hiver et ses suites, octobre 2013.

Catherine Perret, L’Enseignement de la torture. Réflexions sur Jean Améry, septembre 2013.

Pierre Rosenstiehl, Le Labyrinthe des jours ordinaires, février 2013.

Antonio Tabucchi, La Nostalgie, l’Automobile et l’Infini. Lectures de Pessoa (nouvelle édition augmentée), avril 2013.

Georges Perec / Oulipo : Le Voyage d’hiver et ses suites

Georges Perec / Oulipo : Le Voyage d’hiver et ses suites

C’est en 1979 que Georges Perec publia pour la première fois une brève nouvelle qui avait pour titre Le Voyage d’hiver reprise ensuite dans « La Librairie du XXe siècle ». Perec y racontait la découverte, par un jeune professeur de lettres, d’un fascinant volume, intitulé précisément Le Voyage d’hiver, qui modifie du tout au tout le regard que l’on peut porter sur les poètes français de la fin du XIXe siècle : ceux-ci apparaissent tous comme tributaires de l’œuvre d’un auteur aussi génial que méconnu, Hugo Vernier. Lire la suite