Jacques Roubaud

Jacques Roubaud, 2017 (© Christine Marcandier)


Jacques Roubaud est né en 1932 à Caluire, dans le Rhône. Il se définit lui-même comme compositeur en poésie et retraité en mathématiques. Il a publié de la poésie, de la prose, du théâtre et des écrits de théorie littéraire.

Poétique. Remarques. Poésie, mémoire, nombre, temps, rythme, contrainte, forme, etc., avril 2016.

Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, janvier 2018. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2018

 

Sylviane Agacinski, Le Tiers-corps, réflexions sur le don d’organes, mars 2018.

Daniele Del Giudice, Le Stade de Wimbledon, traduit de l’italien par René de Ceccatty, mai 2018.

Lydia Flem, La Vie quotidienne de Freud et de ses patients, préface de Fethi Benslama, avril 2018.

Ivan Jablonka, En camping-car, janvier 2018.

Claude Lévi-Strauss, Roman Jacobson, Correspondance. 1942-1982, préfacé, édité et annoté par Emmanuelle Loyer et Patrice Maniglier, 2018.

Vincent Peillon, Liberté, égalité, fraternité. Sur le républicanisme français, mars 2018.

Michelle Perrot, George Sand à Nohant. Une maison d’artiste, août 2018.

Jérôme Prieur, La Moustache du soldat inconnu, septembre 2018.

Jacques Roubaud, Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, janvier 2018.

Jean Schwoebel, La Presse, le pouvoir et l’argent (nouvelle édition revue et augmentée), préface de Paul Ricoeur, avant-Propos d’Edwy Plenel, mars 2018.

Jacques Roubaud, 5 mars 2018

À l’occasion de la parution de Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque, dans « La Librairie du XXIe siècle », rencontre avec Jacques Roubaud, Maison de l’Amérique Latine, 5 mars 2018, dans le cadre des soirées « Coïncidences » organisées par Maurice Olender et François Vitrani. Avec Jacques de Decker, Florence Delay, Christine Marcandier et Martin Rueff. Lire la suite

Jacques Roubaud, Peut-être ou La Nuit de dimanche (brouillon de prose). Autobiographie romanesque

Quand ma sœur est née, j’avais un peu moins de quatre ans. On me demanda si j’étais content. Je répondis (ai-je appris) que je m’étais déclaré content « d’avoir une tortue et une petite sœur ». Rien que d’assez banal. Lire la suite