Le Genre humain 2013/1 : Alain Fleischer écrivain (n°54)

Depuis sa création, la revue Le Genre humain a publié plus d’une quarantaine de numéros thématiques. Peu de volumes ont été consacrés à l’œuvre d’un auteur : Charles Malamoud, Jacques Le Brun et récemment Jean-Pierre Vernant. À ces trois savants succède aujourd’hui un artiste dont l’œuvre a pu surprendre la critique par son ampleur, par sa dynamique plurielle. En effet, cinéaste, plasticien, photographe, écrivain, auteur de romans et d’essais, Alain Fleischer collabore aussi régulièrement à des projets de l’architecte Jean Nouvel. Qu’il soit fondateur et directeur, depuis sa création en 1997, du Fresnoy-Studio national des arts contemporains, une institution dédiée à la création artistique audiovisuelle, permet de saisir autrement encore la cohérence structurelle d’une démarche en effet plurielle : institutionnelle et esthétique, politique et poétique.

 

Lire la suite

Maurice Olender, Outrage à la mort — à propos de La mort des juifs de Nadine Fresco

Le 15 janvier 2009, au Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Maurice Olender a été invité à parler du livre de Nadine Fresco La mort des juifs. Il a développé ses propos dans une lecture faite le 10 juin 2009, à l’invitation de François Vitrani, à la Maison de l’Amérique latine, lors de la présentation du même livre de Nadine Fresco, en compagnie de l’auteur, de Michelle Perrot et de Jorge Semprun. Son texte a été publié dans Mediapart le 16 avril 2010, en écho à un entretien avec Jorge Semprun et pour éclairer la controverse qui a suivi la publication du Jan Karski de Yannick Haenel. Lire la suite

La Librairie du XXIe siècle, 2008

 

Sylviane Agacinski, Drame des sexes. Ibsen, Strindberg, Bergman, octobre 2008.

Marc Augé, Le métro revisité, septembre 2008.

Hubert Damisch, CINÉ FIL, mai 2008.

Milad Doueihi, La Grande Conversion numérique, traduit de l’anglais par Paul Chemla, janvier 2008.

Alain Fleischer, Le Carnet d’adresses, août 2008.

Nadine Fresco, La Mort des juifs, octobre 2008.

Jean-Frédéric Schaub, Oroonoko, prince et esclave. Roman colonial de l’incertitude, mars 2008.

Nadine Fresco, La Mort des juifs

Depuis la fin du XIXe siècle, la mort des juifs occupe une place importante, plus ou moins visible selon les périodes, sur la toile de fond de nos sociétés. Elle fut désirée et brandie dans le slogan « Mort aux juifs ! » Elle a été mise à exécution sous les ordres nazis. Elle est manipulée par le négationnisme, en divers lieux et à divers usages. Lire la suite

La Librairie du XXe siècle, 1999

 

Henri Atlan, Les Étincelles de hasard I. Connaissance spermatique, septembre 1999.

Yves Bonnefoy, Lieux et destins de l’image. Un cours de poétique au Collège de France (1981-1993), octobre 1999.

Nadine Fresco, Fabrication d’un antisémite, février 1999.

Jack Goody, L’Orient en Occident, mars 1999.

Jean Starobinski, Action et réaction. Vie et aventures d’un couple, octobre 1999.

Jean-Pierre-Vernant, L’Univers les Dieux les Hommes. Récits grecs des origines, septembre 1999.

 

Le Genre humain 1997/1 : Juger en Algérie (n°32)

Depuis trois ans, la revue Le Genre humain s’est attachée à publier des analyses de juristes consacrées à l’histoire et à la théorie du droit. L’amnésie d’une discipline sur sa propre histoire est chose courante. Ceci rend d’autant plus précieuse, et estimable, l’attitude opposée. Surtout lorsque la discipline en question – le droit – se trouve constituer un des fondements mêmes de la démocratie.

Après Juger sous Vichy (n°28, été/automne 1994) et Le Droit antisémite de Vichy (n°30-31, été-automne 1996), des juristes examinent ici le cas de l’Algérie. Comment la justice française a-t-elle été impliquée dans l’exercice du pouvoir d’État entre 1944 et 1962, c’est-à-dire entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fin de la guerre d’Algérie ? Que furent « ces années de braise » où le pouvoir exécutif a pris le pas sur le pouvoir judiciaire et où la France comme État de droit s’est trouvée remise en question tant étaient bafoués, jusqu’à l’abolition, les principes fondamentaux que sont la présomption d’innocence et le respect des droits de la défense ? Parce que l’enceinte judiciaire était, à la fin des années soixante, le dernier bastion des adversaires de la décolonisation, c’est la question même de l’indépendance de la justice qui s’est trouvée posée dans la question de l’indépendance de l’Algérie.

Lire la suite

Le Genre humain 1996/1-2 : Le droit antisémite de Vichy (n°30-31)

Lire la suite